Installation et dépannage de serrures : zoom sur le métier du serrurier

serrurier

Le métier du serrurier consiste à mettre en place le dispositif de fermeture d’un bâtiment. En région outre-quiévraine, on trouve des artisans experts en serrures de touts genres. Ces derniers gagnent leur vie grâce à la serrurerie, en dépit des agissements de concurrents déloyaux. Focus sur une entreprise bruxelloise de serrurerie/métallerie et les inconvénients vécus au quotidien.

Serruriers : une inquiétude omniprésente

Le serrurier assure l’installation et la maintenance des systèmes de fermetures et ouvertures d’un bâtiment. Cette phrase peut parfaitement résumer le concept de serrurerie d’après les artisans rencontrés durant cette étude. D’après ces artisans, beaucoup exercent leur métier avec passion et dans le respect de la clientèle. Cependant, ces professionnels en charge des dépannages de serrures font face aux activités de leurs concurrents issus du secteur informel. En effet, l’activité de serrurerie est gangrénée par les agissements de ces artisans informels, ceci, en Belgique comme en pays voisin. Le dépannage et l’installation des serrures nécessitent un savoir-faire particulier et une formation débouchant sur une période d’apprentissage. De plus, le dépannage serrurier devrait être assuré par des artisans expérimentés. En effet, si un nouvel arrivant peut mettre en place une clef sur une porte en bois ou remplacer les différents éléments présents sur la serrure, ce ne sera pas aussi évident quand il s’agira de réparer cette serrure, sortir une clef coincée et cassée dans la porte de garage ou réparer un digicode. Les artisans informels n’ayant pas suivi le même parcours, un sentiment d’injustice se ressent du côté des serruriers professionnels issus du secteur formel.

L’urgence en serrurerie

Hormis le dépannage, le serrurier, prend également en charge la fabrication des serrures, verroux, gonds, charnières, espagnolettes, sonnettes, grilles, rampes, tringles, boulons et équerres. Urgence serrurier, ces deux mots reviennent fréquemment dans les têtes dès qu’une porte se coince, qu’une clef est perdue ou que l’alarme s’est déclenchée. La serrurerie d’un bâtiment est composée d’équipements métalliques qui assurent la fermeture des portes. Dès qu’un souci apparaît, la sécurité est menacée, d’où la situation urgente. Malgré les précautions et l’utilisation de matériels certifiés tels les modèles A2P, des soucis de serrure sont souvent rencontrés. Ces soucis sont de plus en plus fréquents avec l’arrivée des serrures à digicode et la naissance des portails électriques. Ainsi, un serrurier est habitué aux situations urgentes. Néanmoins, si on le sollicite la nuit ou les week-ends, il y a de forte chance que le serrurier augmente ses tarifs.

Tarifs moyens pratiqués

Les tarifs du serrurier varient en fonction des artisans sollicités, des zones d’habitation, mais également du niveau de l’artisan. Il va de soi que le serrurier informel abaissera ses prix par rapport à leurs concurrents. Dans le cadre d’un contrat réclamant une urgence serrurier la main d’œuvre à l’horaire s’élève à 45 euros. Pour les prix forfaitaires, il faut compter dans les 60 € pour l’installation si on commande une porte simple fermée à clef. Une rosace de sécurité blindée coûte dans les 160 €. Il faut également compter les frais de déplacement des artisans. Le déplacement coûte 25 €. L’installation et la réparation de la porte nécessite un devis, de même pour  la mise en place d’un volet roulant. Etablir un devis sera également nécessaire si les travaux consistent à réparer une porte de garage. Rappelons que les frais seront majorés si on sollicite une intervention dans les minutes qui suivent.

Laisser un commentaire